Le Groupe Léopards

Tuesday, February 23, 2021

Près de 60 morts en 10 jours dans le territoire de Beni, la société civile plaide pour une ceinture de sécurité

Les opérations militaires lancées par les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) pour traquer les groupes armés actifs dans la région de Beni dont principalement les rebelles ougandais de l’ADF, qui depuis plus d’une année, sèment terreur et désolation au sein de la population de Beni-ville et territoire. 

Pendant que ces opérations se déroulent, les assaillants ne cessent de s’illustrer dans les tueries des civils. À l’Espace de dix jours près plusieurs dizaines de personnes sont déjà tuées par balles ou machettes, d’autres encore sont postées disparues. Selon plusieurs sources locales, ils sont près de 60 civils à avoir perdu leur vie.

La société civile du territoire de Beni dressait jusqu’à ce lundi 18 novembre un bilan de 53 personnes tuées par des assaillants. 
“À l’espace de 10 jours, nous avons enregistré 53 civils tués, sans parler des personnes portées disparues et des blessés” a indiqué Lewis Saliboko, premier rapporteur de la société civile en territoire de Beni joint par ICI KIVU.

 “Ce qui nous fait mal c’est de voir les rebelles ADF venir tuer après que l’armée annonce la conquête des positions rebelles. Nous pensons que ce qui est important pour l’armée qui jusqu’ici abbat un grand travail, c’est de comprendre le mode opératoire de l’ADF, qui semble être un serpent à plusieurs têtes “ a lâché Nick Junior activiste de droits humains à Beni, membre de la structure Action pour la Paix (APA).

“Mettre en place des techniques de sécurisations (périmètres de sécurité) des grands centres comme Oïcha pour que les population qui fuient des exactions dans la profondeur de la forêt trouvent refuge dans ces grandes agglomérations” a-t-il poursuivi.

Dimanche dernier, l’armée congolaise, à travers le porte-parole des opérations Sokola1 avait animé un point de presse pour dresser un bilan séquencé de ces opérations récemment lancées dans cette partie de la province du Nord-Kivu. Pour l’armée, les attaques rebelles sur les civils sont un signe que “l’ennemi est en difficulté en profondeur des forêts et il veut detourner l’attention des FARDC et même briser le mariage civilo-militaire qui s’est établi“. 

Merveilles Kiro | ICI KIVU 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

EN CONTINU

Minembwe : « Tous les Congolais méritent l’opportunité de vivre en tranquillité et sans menace des groupes armés » Mike Hammer

Apres le Nord-Kivu, l’ambassadeur des Etas Unis d’Amerique en RDC, Mike Hammer est au Sud-Kivu toujours dans l’Est de la RDC. Ce mercredi 30 septembre,...

Tshopo : “vives inquiétudes” de l’ONG VSV sur la vie de Dismas Kitenge, menacé de mort

Dans un communiqué de presse rendu public lundi 28 septembre 2020, dont ICI KIVU en détient une copie, la Voix des Sans Voix pour...

Sud-Kivu : Deux éléments Maï-Maï du groupe Hamakombo sont poursuivis pour crimes contre l’humanité

Le tribunal militaire de garnison de Bukavu a ouvert le procès contre 2 éléments Maï-maï du groupe Hamakombo, depuis le lundi 28 septembre 2020,...

Goma : le gouverneur Kasivita et Meersschaert ont échangé sur la coopération entre la Belgique et le Nord-Kivu

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, s'est entretenu, mercredi 23 septembre 2020 à Goma, une délégation du royaume de Belgique conduite par Stefan...

Sénat: Thambwe Mwamba a reçu les députés provinciaux de la Tshopo, porteurs des désidératas liés au développement de cette province

En séjour à kinshasa, depuis près d'un mois, les députés provinciaux de la Tshopo ont apporté sur la table du président du sénat, Alexis...

à la une