Le Groupe Léopards

Friday, February 26, 2021

La RDC et le Rwanda comptent vacciner plus de 700.000 de leurs populations transfrontalières avec le vaccin expérimental Johnson & Johnson

Cette campagne vise à créer un couloir des personnes immunisées autour des zones épicentres de l’actuelle épidémie de la fièvre hémorragique d’Ebola.

“C’est après la réunion du groupe SAGE sur l’usage du vaccin Johnson & Johnson que nous avions pensé créer un couloir de personnes immunisées autour de l’épicentre de l’épidémie. Voilà pourquoi le Rwanda et la RDC travaillent ensemble pour immuniser plus des personnes dans la région. C’est également pour prévenir les éventuelles épidémies qui peuvent subvenir. Si les personnes sont préalablement vaccinées et les recherches étant avancées, ces épidémies seront vite contenues” a déclaré Jean-Jacques Muyembe Tamfum, secrétaire général du comité multisectoriel de riposte à la maladie à virus Ebola en RDC.

Pour sa part, Diane Gashumba, ministre Rwandais de la santé, plus de 700.000 personnes sont visées pour recevoir ces vaccins dont plus de 500.000 en RDC et 200.000 au Rwanda en vue de participer a cette expérimentation scientifique.

“Il est prévu la vaccination de 200.000 personnes au Rwanda et plus de 500.000 en RDC et nous pensons que les résultats pourront être probants pour que ce vaccin de Johnson & Johnson soit listé parmi les vaccins certifiés par l’OMS et donnés aux voyageurs comme les autres vaccins recommandés au monde” a-t-elle indiqué au cours d’une conférence de presse qui a suivi la cérémonie de lancement officielle.

Plus de 80 000 personnes traversent chaque jour les deux points frontières entre le Rwanda et la RDC pour acheter et vendre des marchandises sur le marché indique l’organisation internationale de migration dans un article.

« Au point de contrôle et d’entrée de la Grande Barrière, les travailleurs de première ligne contrôlent environ 15 000 personnes quotidiennement pour des symptômes d’Ebola. À quelques kilomètres de là, 65 000 personnes supplémentaires par jour sont examinées au deuxième poste frontière de la Petite Barrière de la ville Goma, la plus peuplée de l’est du Congo » poursuit l’article lu par ICI KIVU.

Fiston Mahamba (@FMLarousse)|ICI KIVU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

EN CONTINU

Minembwe : « Tous les Congolais méritent l’opportunité de vivre en tranquillité et sans menace des groupes armés » Mike Hammer

Apres le Nord-Kivu, l’ambassadeur des Etas Unis d’Amerique en RDC, Mike Hammer est au Sud-Kivu toujours dans l’Est de la RDC. Ce mercredi 30 septembre,...

Tshopo : “vives inquiétudes” de l’ONG VSV sur la vie de Dismas Kitenge, menacé de mort

Dans un communiqué de presse rendu public lundi 28 septembre 2020, dont ICI KIVU en détient une copie, la Voix des Sans Voix pour...

Sud-Kivu : Deux éléments Maï-Maï du groupe Hamakombo sont poursuivis pour crimes contre l’humanité

Le tribunal militaire de garnison de Bukavu a ouvert le procès contre 2 éléments Maï-maï du groupe Hamakombo, depuis le lundi 28 septembre 2020,...

Goma : le gouverneur Kasivita et Meersschaert ont échangé sur la coopération entre la Belgique et le Nord-Kivu

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, s'est entretenu, mercredi 23 septembre 2020 à Goma, une délégation du royaume de Belgique conduite par Stefan...

Sénat: Thambwe Mwamba a reçu les députés provinciaux de la Tshopo, porteurs des désidératas liés au développement de cette province

En séjour à kinshasa, depuis près d'un mois, les députés provinciaux de la Tshopo ont apporté sur la table du président du sénat, Alexis...

à la une