Le Groupe Léopards

Friday, February 26, 2021

Incendie de la mairie, attaque des bases de la Monusco,…les médias de Beni frappent les groupes et mouvements de pression d’embargo

Des soulèvements qui ont conduits aux manifestants d’incendier la mairie de Beni, d’attaquer à plusieurs reprises les bases de la Monusco, d’allumer le feu sur les macadam ou encore de détruire les kiosques se trouvant le long des routes. Des événements qui n’ont pas plus aux responsables des médias de Beni qui se sont réunion ce lundi 09 décembre 2019 pour analyser et interpréter les faits sociaux qui se sont déroulés dernièrement à Beni.

” Vu que les médias doivent jouer pleinement leurs rôles en toute indépendance dans le respect de la loi, les directeurs et rédacteurs en chef des médias de Beni condamnent ; toutes les violences ayant caractérisé les deux dernières semaines notamment le fait de s’en prendre aux biens privés et publics, l’incendie de la mairie de Beni, les attaques en répétition des bases de la Monusco, le feu sur le macadam…” déclarent-ils

Dans cette même déclaration, ces directeurs et rédacteurs en chef de Beni dénoncent “toute pratique consistant à faire marcher les habitants pieds nus, les agressions des femmes porteuses des pantalons et mini-jupes, des menaces et agressions proférées contre les journalistes, le silence coupable de la non-reprise des cours dans les écoles et institutions d’enseignement supérieur et universitaire”.

Ces responsables des médias de Beni, en appuis à la récente déclaration de la corporation des médias du territoire de Beni, ont décidé :

1. de ne plus accorder parole aux mouvements et groupes de pression notamment la Véranda Mutsanga, parlement debout, je suis Beni, la Lucha, les faux notables de Beni et d’autres groupes subversifs.

2. ne plus donner parole aux gens qui baignent dans les antivaleurs de toute nature.

3. décourager certains pseudo journalistes qui ternissent l’image de la presse de Beni.

4. réitèrent leur soutien aux autorités politico-administratives, militaires ainsi que les structures citoyennes légalement reconnues dans leurs missions.

Des décisions qui viennent après les déclarations du gouverneur du Nord-Kivu, qui, lors de son adresse la semaine dernière aux étudiants de Goma, avait révélé que certains politiciens étaient entrain de financer les manifestations pour occasionner l’incendie de la mairie et les attaques contre la Monusco à Beni.

Merveilles Kiro (@Kiromerveilles)  et Serges Sindani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

EN CONTINU

Minembwe : « Tous les Congolais méritent l’opportunité de vivre en tranquillité et sans menace des groupes armés » Mike Hammer

Apres le Nord-Kivu, l’ambassadeur des Etas Unis d’Amerique en RDC, Mike Hammer est au Sud-Kivu toujours dans l’Est de la RDC. Ce mercredi 30 septembre,...

Tshopo : “vives inquiétudes” de l’ONG VSV sur la vie de Dismas Kitenge, menacé de mort

Dans un communiqué de presse rendu public lundi 28 septembre 2020, dont ICI KIVU en détient une copie, la Voix des Sans Voix pour...

Sud-Kivu : Deux éléments Maï-Maï du groupe Hamakombo sont poursuivis pour crimes contre l’humanité

Le tribunal militaire de garnison de Bukavu a ouvert le procès contre 2 éléments Maï-maï du groupe Hamakombo, depuis le lundi 28 septembre 2020,...

Goma : le gouverneur Kasivita et Meersschaert ont échangé sur la coopération entre la Belgique et le Nord-Kivu

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, s'est entretenu, mercredi 23 septembre 2020 à Goma, une délégation du royaume de Belgique conduite par Stefan...

Sénat: Thambwe Mwamba a reçu les députés provinciaux de la Tshopo, porteurs des désidératas liés au développement de cette province

En séjour à kinshasa, depuis près d'un mois, les députés provinciaux de la Tshopo ont apporté sur la table du président du sénat, Alexis...

à la une