Le Groupe Léopards

Friday, February 26, 2021

Renouvellement du mandat de la monusco, la Lucha brûle sous les yeux du représentant de la monusco, la copie de la résolution 2502 en signe d’indignation

Le mouvement de pression de Lutte pour le Changement (LUCHA) conteste la résolution 2502 du conseil de sécurité de l’ONU prorogeant depuis jeudi 19 décembre 2019 le mandat de la monusco, exceptionnellement celui de sa brigade d’intervention, jusqu’au 20 décembre 2020.

La LUCHA a campé toute la nuit de ce jeudi 19 décembre devant le bureau de la monusco à Goma pour manifester son mécontentement et sa désolation face à ce renouvellement de mandat alors qu’elle s’attendait plutôt au départ de cette force onusienne qu’elle accuse de passivité.

Pour Espoir Ngalukiye, militant de la Lucha, le conseil de sécurité de l’ONU n’a pas suivi l’entièreté des recommandations de la Lucha qu’elle a choisi montrer son mécontentement et indignation.

“Le conseil de sécurité de l’ONU a voté la résolution qui renouvelle le mandat de la monusco parce notre lutte était que la monusco parte et le conseil de sécurité n’a pas suivi l’entièreté de nos recommandations et c’est pour ça que nous sommes venus protester, montrer notre indignation, mécontentement devant la monusco et dire que cela ne va pas mettre fin à notre lutte qui consiste à demander le depart de la Monusco.”

” La monusco joue le rôle de la croix rouge en ne comptant que les morts aulieu d’attaquer pour protéger la population” a ajouté Espoir Ngalukiye qui a passé nuit devant l’enclos de la monusco.

Avant de libérer le lieu l’avant midi de ce vendredi 20 décembre, ces militants ont brûlé une copie de la résolution devant le représentant de la monusco pour selon ce mouvement : ” montrer au conseil de l’ONU que cette résolution n’a rien à voir avec les congolais.”

Notons qu’il est prévu dans cette résolution  que la monusco puisse maintenir un effectif maximum autorisé de 14 000 militaires, 660 observateurs militaires et officiers d’état-major, 591 policiers et 1050 membres d’unités de police constituées.

Le conseil de sécurité a approuvé aussi le déploiement, à titre temporaire, de 360 membres supplémentaires d’unités de police constituées, à condition qu’ils soient déployés en remplacement du personnel militaire.

Merveilles Kiro (@kiromerveilles ) /Icikivu.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

EN CONTINU

Minembwe : « Tous les Congolais méritent l’opportunité de vivre en tranquillité et sans menace des groupes armés » Mike Hammer

Apres le Nord-Kivu, l’ambassadeur des Etas Unis d’Amerique en RDC, Mike Hammer est au Sud-Kivu toujours dans l’Est de la RDC. Ce mercredi 30 septembre,...

Tshopo : “vives inquiétudes” de l’ONG VSV sur la vie de Dismas Kitenge, menacé de mort

Dans un communiqué de presse rendu public lundi 28 septembre 2020, dont ICI KIVU en détient une copie, la Voix des Sans Voix pour...

Sud-Kivu : Deux éléments Maï-Maï du groupe Hamakombo sont poursuivis pour crimes contre l’humanité

Le tribunal militaire de garnison de Bukavu a ouvert le procès contre 2 éléments Maï-maï du groupe Hamakombo, depuis le lundi 28 septembre 2020,...

Goma : le gouverneur Kasivita et Meersschaert ont échangé sur la coopération entre la Belgique et le Nord-Kivu

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, s'est entretenu, mercredi 23 septembre 2020 à Goma, une délégation du royaume de Belgique conduite par Stefan...

Sénat: Thambwe Mwamba a reçu les députés provinciaux de la Tshopo, porteurs des désidératas liés au développement de cette province

En séjour à kinshasa, depuis près d'un mois, les députés provinciaux de la Tshopo ont apporté sur la table du président du sénat, Alexis...

à la une