Le Groupe Léopards

Tuesday, March 9, 2021

Kivu : « Novembre, le mois le plus meurtrier depuis 2017 » indique Kivu Security

Ce bilan s’explique en grande partie les massacres attribués aux Forces démocratiques alliées (ADF) dans le territoire de Beni. Ceux-ci ont provoqué, en réaction, de violentes manifestations, dirigées principalement contre la Mission de l’ONU en RDC (Monusco), lesquelles ont été à leur tour violemment réprimées. “Deux autres foyers de tensions ont été particulièrement actifs en novembre : les territoires de Rutshuru et Kalehe d’abord, suite à l’offensive menée par les FARDC contre les rébellions hutu rwandaises ; les hauts plateaux de Mwenga, Fizi et Uvira ensuite, dans lesquels les civils sont régulièrement pris pour cible” explique Kivu Security Tracker.

Le mois de novembre a été extrêmement meurtrier pour les civils du territoire de Beni, avec le meurtre de 123 civils par des groupes armés répertoriés par le Baromètre sécuritaire du Kivu (KST). “C’est la première fois depuis le début du projet, en juin 2017, qu’une série de massacres d’une telle ampleur est enregistrée dans le territoire de Beni. C’est aussi probablement le mois le plus meurtrier dans sur ce territoire depuis celui de novembre 2014, au cours duquel 149 civils avaient été tuées selon un rapport du Groupe d’études sur le Congo (GEC)”.

“La plupart des massacres commis en novembre 2019 ont eu lieu sur la route entre Beni et Eringeti et les ADF sont responsables dans leur immense majorité : le KST a pu identifier les ADF comme perpétrateur dans 15 des 17 massacres perpétrés par des groupes armés dans ce territoire” écrit Kivu Security Tracker sur son site internet avant d’ajouter : “Les deux restants ont été commis par des groupes inconnus qui pourraient être également les ADF. Ces massacres sont très vraisemblablement une réponse aux opérations déclenchées par les forces armées de RDC (FARDC) le 30 octobre”.

L’armée Congolaise affirme avoir démantelé de nombreuses bases des ADF. “Le KST a pu vérifier la conquête de celle de Mapobu, que les experts de l’ONU pour la RDC avaient identifiés comme un des centres névralgiques du groupe dans leur dernier rapport. Néanmoins, dans cette confrontation, les pertes des ADF semblent avoir été minimes en novembre” précise la source.

Fiston Mahamba (@FMLarousse)|ICI KIVU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

EN CONTINU

Minembwe : « Tous les Congolais méritent l’opportunité de vivre en tranquillité et sans menace des groupes armés » Mike Hammer

Apres le Nord-Kivu, l’ambassadeur des Etas Unis d’Amerique en RDC, Mike Hammer est au Sud-Kivu toujours dans l’Est de la RDC. Ce mercredi 30 septembre,...

Tshopo : “vives inquiétudes” de l’ONG VSV sur la vie de Dismas Kitenge, menacé de mort

Dans un communiqué de presse rendu public lundi 28 septembre 2020, dont ICI KIVU en détient une copie, la Voix des Sans Voix pour...

Sud-Kivu : Deux éléments Maï-Maï du groupe Hamakombo sont poursuivis pour crimes contre l’humanité

Le tribunal militaire de garnison de Bukavu a ouvert le procès contre 2 éléments Maï-maï du groupe Hamakombo, depuis le lundi 28 septembre 2020,...

Goma : le gouverneur Kasivita et Meersschaert ont échangé sur la coopération entre la Belgique et le Nord-Kivu

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, s'est entretenu, mercredi 23 septembre 2020 à Goma, une délégation du royaume de Belgique conduite par Stefan...

Sénat: Thambwe Mwamba a reçu les députés provinciaux de la Tshopo, porteurs des désidératas liés au développement de cette province

En séjour à kinshasa, depuis près d'un mois, les députés provinciaux de la Tshopo ont apporté sur la table du président du sénat, Alexis...

à la une