Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Anselme Kitakya préconise une mobilisation locale, régionale, nationale et internationale contre l’insécurité à Beni

- Publicité-

S’exprimant au micro d’ICI KIVU lors de la fermeture ce lundi 30 decembre 2019 de la session budgetaire de septembre à l’assemblée provinciale du Nord-Kivu, une session avec un bilan positif à en croire les propos du président de l’Assemblée Provinciale qui continue à condamner les tueries à Beni, Anselme Kitakya appelle à une mobilisation globale contre l’insécurité qui sévit à Beni.

« Je suis le plus touché par la situation sécuritaire dans le territoire d’où je suis élu. La douleur que subit la population nous pousse à demander à ce que tous les nécessaires soient faits pour que la paix revienne dans cette contrée. »

- Publicité-

Pour ce parlementaire, il y a des résultats dans la recherche de la solution à la crise sécuritaire de Beni, mais tellement la peine est lourde, tant que la paix ne sera pas encore rétablie dans la région de Beni en particulier et au Nord-Kivu en général, la population ne verra pas que le travail se fait.

« Nous avons l’espoir de voir l’engagement à la fois de la communauté locale, de la population qui subit les affres des guerres mais aussi la mobilisation à la fois des autorités au niveau provincial, national voire international et nous avons confiance qu’un jour nous verrons le calumet de la paix et nous le souhaitons urgemment. Si ça ne dépendait que de moi, la paix serait revenue à Beni mais en tout cas je n’ai pas les moyens si ce n’est que comme porte-parole, comme la bouche de la population de Beni de faire de mon mieux pour porter plus haut les cris de la population » a dit le professeur Anselme Kitakya.

Merveilles Kiro (@Kiromerveilles)/Icikivu.com

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU