Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Walikale : Michel Rukunda, officier des FARDC fait défection afin de prendre la tête des miliciens Ngumino (Kivu Security)

- Publicité-

Selon plusieurs sources militaires, le colonel des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, FARDC, Michel Rukunda, alias Makanika, a déserté son poste de commandant en second du secteur de Walikale et rejoint début janvier les hauts plateaux d’Uvira, possiblement pour prendre la tête des miliciens Ngumino apprend ICI KIVU de Kivu Security Tracker, le baromètre sécuritaire du Kivu, un outil du Groupe d’étude sur le Congo de l’Université de New York et l’ONG Américaine Human Rights Watch.

« Avant son intégration dans les FARDC en 2011, il avait été « chef d’état major » de la rébellion Banyamulenge des Forces Républicaines Fédéralistes (FRF) » écrit Kivu Security sur son compte officiel Twitter.

- Publicité-

Présentant le profil des FRF (Forces Républicaines Fédéralistes), le groupe d’étude sur le Congo, GEC, indique que jusqu’à leur fragile intégration dans les FARDC en janvier 2011, les FRF étaient un petit groupe armé composé de Banyamulenge (un groupe ethnique de pasteurs tutsis), qui était actif dans une chaîne de montagnes du Sud-Kivu appelée les Hauts Plateaux. 

« Il était dirigé par le  » général  » Venant Bisogo, son président, et le  » général  » Michel Makanika Rukunda, le chef d’état-major.  Les origines du groupe remontent à un parti politique clandestin fondé en 1998 en résistance au rébellion du RCD.  En 2002, il est également devenu un mouvement militaire, lorsqu’il a soutenu Pacifique Masunzu, l’actuel commandant de la 10ème région militaire (Sud-Kivu), dans sa lutte armée contre le RCD et l’armée rwandaise » précise le GEC.

Fiston Mahamba (@FMLarousse)|ICI KIVU

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU