Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Sud-Kivu : Impossible rentrée des classes dans les écoles catholiques et protestantes, le collectif des citoyens indignés dit « non à la prime »

- Publicité-

Dans un communiqué rendu public le jeudi 09 janvier et dont une copie est parvenue à ICIKIVU, plusieurs mouvements citoyens poursuivent le combat contre la prime malgré l’impossible rentrée de classe dans les écoles catholiques et protestantes du Sud-Kivu.

- Publicité-

Dans ce communiqué, le collectif des citoyens indignés affirme avoir été saisi par plusieurs parents exprimant la crainte d’un retour imminent de la prime par des manœuvres subversives et sournoises de plusieurs gestionnaires et enseignants syndicalistes.

A cet effet, ce collectif citoyen fixe les parent et l’opinion en disant que la prime ne reviendra plus sous toutes ses formes dans toutes les écoles du secteur public tant primaires que secondaires selon la constitution et la volonté du chef de l’Etat à promouvoir la jeunesse à travers l’éducation.

Pour lui, si par omission, une quelconque autorité à l’occurrence le gouverneur récidive à la gratuité de l’enseignement de base, un délai de 48 heures lui sera accordé ainsi qu’à son gouvernement pour démissionner au cas où les rumeurs sur le retour de la prime sont confirmées.

Aucun frais au-delà des ceux fixés par l’arrêté provincial, ne sera payé par les parents des élèves du secondaire; conclut le communiqué.

Faisons savoir que depuis le lundi 6 janvier dernier, les écoles catholiques et protestantes du Sud-Kivu n’ont pas ouvert leurs portes malgré l’appel à une trêve en attendant que la question des NP et NU soit réglée.

Thierry M. RUKATA/Icikivu.com

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU