Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Tshopo: Carence en électricité dans la ville de Kisangani, la LUCHA accorde un ultimatum de 7 jours à la SNEL

- Publicité-

Face à ce chaos qui ne dit pas son nom, selon la lucha qui a assiégé ce samedi 18 janvier la direction provinciale de la société nationale d’électricité (SNEL), il faut des mesures urgentes pour desservir au plus tôt possible la population qui subit des effets conséquents du manque d’électricité dans une grande ville comme aussi bien Kisangani.

Les cris d’alarme de ce mouvement citoyen lutte pour le changement sont contenus dans une lettre adressée au Directeur de la SNEL/Tshopo. Selon cette lettre, les prix des denrées alimentaires ont pris de l’ascenseur, l’eau aux robinets ne coule plus, les morgues sont à l’arrêt, l’eau fraiche est introuvable, les bureautiques sont fermées.

- Publicité-

Pour cette structure non partisane, le calvaire auquel la SNEL a contraint les Boyomais semble visiblement ne pas affecter le numéro de la SNEL, moins encore les autorités provinciales dont l’indifférence énerve plus d’un.

C’est ainsi qu’un ultimatum de 7 jours nets et pas trop en daté de ce samedi 18 janvier, est accordé à la SNEL afin de rétablir l’électricité dans la ville boyomaise. La lucha souligne qu’au dépassement de ce délai, des actions Pacifiques de grande envergure seront envisagées de manière récurrente afin d’obtenir gain de cause.

Il sied de rappeler que la ville de Kisangani connait des moments très particuliers dits à l’absence d’électricité depuis mi-décembre dernier. La centrale hydroélectrique Tshopo2 qui connait des sérieuses pannes ne produit que 3 mégawatts ces jours qui ne couvre quasiment pas le ¼ de la ville.

Serge Sindani (@sergesindani01) | ICI KIVU

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU