Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Rutshuru: Un militant de la LUCHA touché par balle à la tête et 30 autres arrêtés par l’armée lors d’une manifestation pacifique à Nyamilima

- Publicité-

Un militant de la LUCHA a été atteint par balle et 30 autres ont été arrêtés ce lundi 20 janvier à Nyamilima alors qu’ils protestaient contre l’insécurité grandissante et les tracasseries routières dans le groupement de Binza en territoire de Rutshuru ces derniers jours.

Selon un communiqué de LUCHA publié ce lundi et dont une copie est parvenue à ICIKIVU, il s’agissait d’une marche pacifique et d’un sit-in devant le bureau du fonctionnaire délégué du gouverneur dans ce territoire pour exiger la fin à toutes ces pratiques qui visent à tracasser la population et à rétablir la sécurité dans le territoire de Rutshuru.

- Publicité-

La LUCHA à travers ce communiqué accuse les éléments des forces armées de la république (FARDC) d’avoir brutalisé les manifestant avec des balles réelles alors que la manifestation était pacifiquement.


Le militant du nom de Abel Kapambo est celui qui a été touché par balle à la tête et amener directement à l’hôpital où il suit les soins pendant que trente autres militants ont été arrêtés et amenés au cachot du régiment des FARDC, soutient le communiqué.

La lucha section de Nyamilima ne comprend pas toujours pourquoi sa manifestation a été réprimée alors qu’elle avait bien informé les autorités locales de ladite marche conformément à l’article 26 de la constitution.


 » Rien ne peut donc justifier cette répression lâche d’une activité citoyenne pacifique exercée dans le respect des prescrits constitutionnels » écrit la LUCHA.

Ainsi la LUCHA Condamne l’arrestation brutale de ses militants et l’utilisation des armes létales contre des manifestants pacifiques et sans armes par l’armée.


Elle exige la libération sans condition de ses camarades qui n’ont commis aucun crime.


Elle dénonce l’implication des FARDC dans la gestion des manifestations pacifiques et des autorités locales pour leur inaction.


La LUCHA section de Nyamilima appelle tous les citoyens congolais à la solidarité avec la population de Nyamilima en exigeant la libération de ses 30 camarades ainsi que la fin des tracasseries et de l’insécurité.

Merveilles Kiro (@kiromerveilles) /Icikivu.com

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU