l'info en continu

Ituri: Accusé pour viol sur mineur, un expatrié chinois aux arrêts après une tentative de fuite puis conduit manu militari à Bunia

- Publicité-

Sur fond des pressions émises par les organisations de défense des droits de l’homme dans le territoire de Mambasa, les services de sécurité ont arrêté nette un Sujet chinois poursuivi pour viol sur une jeune fille mineur d’environ 16 ans alors que ses proches s’adonnaient à son probable relâchement.

Nos sources confirmées par une ONG locale « École universelle de formation et de promotion des droits humains », EUFDH en sigle, précisent que cet exploitant d’or d’origine chinoise, qui tentait d’être relâché grâce à sa garde militaire rapprochée, a été conduit manu militari à Bunia où il sera entendu par les instances judiciaires compétentes.

- Publicité-

Récit des faits

Les faits se sont déroulés samedi 01 février dernier quand un sujet chinois commis à l’exploitation d’or dans le carré minier de Mutshatsha en territoire de Mambasa aurait admistré un produit sédatif à une fille mineur de son état avant de l’abuser sexuellement dans la brousse non loin de localité de Badengaido, à plus près de 100km de Mambasa, chef-lieu du territoire portant le même nom.

D’après les informations rapportées par le magazine en ligne « Bunia actualités », le bourreau de cette mineur « abusée » a été arrêté le même jour et attendu sur procès-verbal auprès d’un officier de la police judiciaire avant d’être relâché sous la bénédiction des militaires commis à sa garde.

Depuis lors, des ONGDH,actives dans la région, ont investi le dossier en dénonçant de « l’impunité », jusqu’à réussir à mettre sous l’actif le respect des droits humains.

Ces organisations locales se félicitent ainsi de cette action et exige par la suite que la rigueur de la loi soit appliquée selon les réglementations qui régissent le pays.

Serge Sindani (@sergesindani01)| ICI KIVU

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU