Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Tueries ADF près de Mangina, le CEPADHO exhorte au nettoyage de fond à comble la partie Ouest

- Publicité-

L’anxiété a envahi la population de la commune rurale de Mangina, une dizaine de km à l’ouest de la ville de Beni, après des nouvelles tueries considérées comme des « représailles » des ADF/MTM après un échec considérable leurs imposé par les forces loyalistes dans la partie Est avec la conquête des plusieurs bastions de cette rébellion Ougandaise.

Les sources locales rapportent à ICI KIVU qu’au moins 8 civils dont 4 femmes ont été tués décapités à la manchette, le matin de ce vendredi 07 février près de Mangina, au village Sibe, en localité de Makusa dans la chefferie de Babila-Babombi, territoire de Mambasa en province de l’Ituri.

- Publicité-

Cependant, face à cette recrudescence des carnages des civils menés par les ADF en errance, le centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO) veut voir des opérations militaires menées à bon port dans l’ouest de la région de Beni,foyer des massacres.

« Le CEPADHO exhorte le commandant du secteur opérationnel Sokola 1 à nettoyer de fond à comble la partie Ouest de la RN4 où les terroristes brillent par les attaques à répétition contre les civils. » note cette ONGDH dans son bulletin d’information.

« Et considérant la mobilité de ces tueurs, notre organisation invite en outre les FARDC à renforcer leur présence dans la commune rurale de Mangina jusqu’à Ndalya en passant par les villages où les massacres ont été perpétrés dernièrement, pour barrer la progression des terroristes vers les territoires de Mambasa et d’Irumu ainsi que la partie Ouest de Beni » poursuit le CEPADHO.

Par ailleurs, les 8 corps « victimes » sont arrivés dans l’après-midi de ce même vendredi à la morgue du centre de santé de référence de Mangina, apprend ICIKIVU.COM au bourgmestre de cette commune qui ajoute que 2 corps seulement ont été déjà identifiés.

Cette même source déplore cependant que le bilan pourrait S’alourdir au cas où dans la fuite de l’ennemi sur fond de l’intervention des FARDC, auraient encore tué des civils.

Serge Sindani (@sergesindani01)| ICI KIVU

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU