Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Trois prisonniers décédés depuis janvier 2020 dans la prison de Kabare au Sud-Kivu par manque de nourriture

- Publicité-

Par manque de nourriture et accès aux soins de santé, deux détenus de la prison de Kabare au Sud-Kivu viennent de rendre l’âme ce samedi 29 février 2020.

- Publicité-

Selon Partenariat pour la Protection Intégrée, PPI, une Organisation Non-gouvernementale, depuis le début de l’année, cette prison atteint le total de trois détenus morts en prison. Cette organisation de défense des droits humains et des DDH déplore ces nouveaux cas de décès des prisonniers au sein de cette maison carcerale.

« Encore deux prisonniers viennent de mourir dans cette maison carcérale, dont l’un le vendredi, 28 Février 2020 et l’autre la matinée du Samedi 29 Février 2020. Les causes de ces décès serait le manque de médicaments et de nourriture. Nous déplorons les conditions inhumaines dans lesquelles vivent aujourd’hui les prisonniers »; indique le PPI.

A cet effet, PPI recommande aux autorités provinciales à mener des visites régulières au sein des maisons carcérales de la province, afin de palper du doigt les conditions déplorables dans lesquelles vivent les détenus. Il demande par ailleurs au ministre provincial de la justice et de droits humains de se rassurer que toute les prisons disposent des médicaments et de stocks suffisant en nourriture.

VOICI LE COMMUNIQUE DE PRESE DE Partenariat pour la Protection Intégrée, PPI

Notons que cette prison compte plus 300 détenus, parmi lesquelles les femmes, les mineurs et led nourrissons. La prison centrale de Bukavu n’est pas egalement épargnée. Celle-ci est réputée en promiscuité. Construite pour une capacité d’accueil de 500 détenus, la prison centrale de Bukavu en compte aujourd’hui plus de 1 500 détenus.

Thierry M. RUKATA/IciKivu.com

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU