Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Beni: « J’ai marché des kilomètres à pieds », témoigne un enfant de 8 ans qui fuit les attaques ADF à Byakato

- Publicité-

Depuis la semaine dernière, les populations qui habitent les alentours de Byakato en territoire de Mambasa dans la province de l’Ituri enregistrent des mouvements de replacements massifs. Ces populations, estimées à des centaines par l’UNICEF qui dit avoir été sur le terrain pour porter assistance à ces deplacés qui fuient les ressentes attaques des rebelles ADF depuis une semaine maintenant dans cette partie de la province de l’Ituri.

La société civile de Beni qui jointe par ICI KIVU ce week-end dit que ces déplacées partent se réfugier à Magina, une commune rurale du territoire de Beni, d’autres partent jusqu’à Beni et même Butembo à pied.

- Publicité-

A en croire Nick Junior, membre de la société civile de Beni, il dit avoir rencontre à Magina des enfants de 5 ans entrain de faire marche à pieds fuyant les atrocités avec leurs familles. Celui-ci affirme aussi que ces déplacés vivent une situation inhumaine.

« il y a ceux qui vivent dans les églises puisqu’en arrivant par exemple à Beni, ils se confient auprès des églises dans lesquelles ils prient et on leur laisse les églises pour leurs nuits sans couverture ni nourritures » a dénoncé Nick Junior.

« D’autres qui ont la chance d’avoir des places dans des familles d’accueil vivent une promiscuité sans précédent » ajoute-il à ICI KIVU.

L’UNICEF, le Fonds des Nations unies pour l’enfance, dit dans un tweet, avoir installé des points de transit à Belle et à Mangina pour héberger les populations en fuite.

Cette agence de l’Organisation des Nations unies consacrée à l’amélioration et à la promotion de la condition des enfants dénonce le calvaire que traversent certains enfants séparé de leur parents lors des fuite sont aussi contraints de faire le pied jusqu’au lieu de refuge.

«  L’UNICEF a installé des points de transit à Bella et Mangina pour héberger les populations en fuite et leur fournir des biens de première nécessité » peut on lire sur le compte twitter de l’UNICEF.

« Bahati, 8 ans, a été séparé de ses parents lors de la fuite. Il a été accueilli avec d’autres membres de sa communauté dans un site de transit aménagé par l’UNICEF à Bella » poursuit le même tweet.

« J’ai marché des kilomètres à pieds » dit cet enfant interrogé par UNICEF.

Un autre, cette fois la soixantaine, a tout abandonner derrière pour sauver sa peau.

« À 62 ans, Abdoul, n’avait pas d’autre choix que de fuir son village, laissant tout derrière lui. Il a trouvé refuge dans un site de transit aménagé par l’UNICEF à Bella » témoigne ce sexagénaire.

Merveilles Kiro (@kiromerveilles)/Icikivu.com

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU