Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Maniema: le Gouverneur Auguy Musafiri pose un acte de paix et interpelle les miliciens « Malaika » encore en brousse

- Publicité-

À Kindu, chef-lieu de la province du Maniema, un ancien chef de geurre de la faction Maï-Maï identifiée au groupe « Malaika » s’est rendu en début de la semaine aux autorités de Kasongo, l’un des territoires sous menaces des exactions perpétrés par des éléments Maï-Maï.

Mr Yuma Sumu ya Nyoka a choisi de retourner à la vie civile et ouvrer pour le rétablissement de la paix dans le Maniema.

- Publicité-

Quelques jours après, le Gouverneur de province se montrant réceptif aux actions démocratiques a reçu ce vendredi 13 mars ce haut cadre de la milice « Malaika ».

Auguy Musafiri favorable pour l’intégration de cet ancien rebelle dans la société, l’a remis une moto pimpant neuve afin qu’il se lance dans le transport par taxi moto et se faire de bonnes recettes.

Au de là de la moto avec tous les documents nécessaires y relatifs, Mr Yuma Sumu ya Nyoka a bénéficié aussi d’une importante somme d’argent pouvant lui permettre de recommencer sa vie civile, indique la presse attachée au gouvernorat de la province du Maniema.

Cet acte posé par Auguy Musafiri, est à la fois interpellateur à tous les hommes hors la loi qui s’arrangent nuit et jour à inquiéter et à semer de la terreur dans le chef de la population.

Informons que c’est depuis février dernier que les miliciens de la faction Maï-Maï Malaika, accusés des plusieurs cas des violences sont poursuivis par l’armée dans le territoire de Kasongo et à Salamabila, où plusieurs localités ont été vidées par ses habitants lors des derniers affrontements armés.

Serge SINDANI|ICI KIVU

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU