Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Sud-Kivu : Un groupe rebelle à la recherche de leurs armes a enlevé deux personnes à Kabare

- Publicité-

Deux personnes d’une même Famille dont le mari et sa femme ont été enlevés depuis le vendredi 13 mai 2020 dans le village Mabingu/ Groupement d’Irhambi katana en territoire de Kabare par une équipe de rebelles bien connu dans ce contré ; renseigne Emmanuel Begheya, président de la société civile de Kabre.

Ces deux personnes ont été conduites dans la forêt du Parc National de Kahuzi Biega, PNKB, après les avoir pillés 11 chèvres, les téléphones et autre plusieurs biens de valeur. Les après midi de ce samedi 14 mars; ajoute-il, ces rebelles ont relâché ce couple après les avoir fait signer un décharge d’argent à payer dans un bref délai.

- Publicité-

Dans ce même témoignage, Emmanuel Beghenya fait savoir que tout cela a commencé quand les rebelles venaient réclamer leur quatre armes, auprès d’un fils de ce couple qui semblerait être leur collaborateur dans le temps.

« Aussitôt les rebelles arrivés sur le lieu, le couple ou carrément les parents de ce garçon (leur collaborateur) informent que leur fils est absent à la maison. I était déjà 20h de ce vendredi 13 mars, les rebelles décidant d’amener les parents dans le PNKB et les libérer le jour où leur fils viendra et les amener les quatre armes. Une nuit après et une demi-journée, soit la nuit de vendredi à la journée de samedi, les parents ne pouvaient plus supporter les intimidations, ils ont accepté d’être relâchés avec un conditionnement d’aller chercher leur fils et le remettre entre les mains des rebelles dans un délai d’un mois« ; explique Bengheya.

A part les bien de ces parents pillés par ces rebelles, ce couple a été promi la mort si jamais leur fils n’arrive pas dans ce délai avec leurs armes.

La société civile de Kabare condamne ces exactions et demande aux Ministres nationaux de l’intérieur et celui de la défense de s’impliquer physiquement dans les cas d’insécurité dans le territoire de Kabare en général et en particulier dans la chefferie de Nindja et dans le Groupement d’Irhambi katana (chefferie de Kabare ), où il y a prolifération d’armes ainsi que les agitations des groupes armés dont certains chefs rebelles sont bien identifiés par la communauté.

Thierry M. RUKATA/IciKivu.com

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU