Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Les 1400 sujets burundais sont attendus ce mardi matin à Bukavu pour leur rapatriement au Burundi, via Kanvinvira

- Publicité-

Plus de 1400 sujets burundais venant du Nord-Kivu seront en transit à Bukavu pour leur rapatriement au Burundi le matin du mardi 17 mars 2020. Selon un communiqué de presse signé par le ministre provincial de l’intérieur, sécurité et affaire coutumières Lwabandji Lwasi Ngabo; un communiqué qui a sanctionné le conseil des ministres provinciaux tenu en urgence au gouvernorat de province, ce lundi 16 mars.

Le ministre fait savoir que ces ressortissants burundais seront acheminés par les camions de la Police Nationale Congolaise. Dans le même communiqué, il invite la population se trouvant le long de la route nationale numéro 5, entre Bukavu et Uvira de garder son celle et à ne pas céder à la panique car il s’agit d’un transit sécurisé et assuré par la Direction générale des migrations, DGM.

- Publicité-

La société civile du Sud-Kivu n’a pas tardé à réagir, bien que le communiqué a été signé dans la soirée. Celle-ci dit qu’elle suit de très près la situation des migrants burundais en provenance de la province du Nord-Kivu en transit par la province du Sud-Kivu. Elle invite la population au calme et à la vigilance.

Par ailleurs, elle se dit être étonnée de voir que des milliers des migrants étrangers peuvent séjourner illégalement sur le territoire congolais sans qu’il n’y ait d’explications plausibles de la part des autorités.

Bien que qu’ils soient rapatriés, elle invite le gouvernement national, les gouvernements provinciaux du Nord et Sud-Kivu ainsi que les assemblées provinciales des deux provinces à enquêter sur ces faits afin d’établir les responsabilités des uns et des autres. Elle exige enfin que lumière soit faites et que des éléments probants soient fournis à la population car la situation actuelle ne rassure pas.

Thierry M. RUKATA

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU