Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Ituri: Victime des massacres, la communauté « Hema » décrète 3 jours de deuil en mémoire de ses proches

- Publicité-

L’association culturelle ente, une Asbl réunissant le peuple Hema vient de décréter 3 jours de deuil daté dès ce mercredi 18 mars 2020 suite à l’accentuation des massacres de ses membres à Djugu, l’un des territoires écumés par différents conflits interethniques dans la province de l’Ituri.

Le président de cette communauté a dans un communiqué de presse publié ce mardi 17 mars appelé à la cessation de toutes les activités hormis les officines pharmaceutiques. Il sollicite cependant, la compassion des autres communautés vivants en ituri et ailleurs.

- Publicité-

M. Hadji Ibrahim Ruhigwa Bamaraki motive cette décision selon un constat qu’il y aurait « un ralentissement de combat de la part des unités des forces armées du pays engagés sur le lignes de front. »

« Nous constatons une cohabitation voilée de cette bande criminelle avec les éléments de nos forces armées, la population est livrée au diable. » a-t-il déclaré à nos confrères de la voix de l’Ituri.

Pendant ce temps, ajoute-t-on, la communauté Hema exige le désarmement forcé des miliciens de la codeco qui continuent à endeuiller le territoire de Djugu depuis décembre 2017 mais aussi le redéploiement des unités spécialisées afin de mettre un terme aux phénomènes de Djugu.

Le porte-parole de « Ente » qui relaye cette communication poursuit à nos confrères que cette manifestation constitue un dernier message lancé aux autorités compétentes pour éradiquer cette force négative.

« Nous lançons le dernier message au gouvernement de notre pays par rapport à cette hémorragie de criminalité, c’est inadmissible et inacceptable qu’un gouvernement soit incapable de terminer cette milice qui opère pendant trois ans. Vous avez suivi ce que le pays voisin a fait,c’est ça une armée, » a ainsi affirmé Vicky Ngona.

Serge SINDANI (@sergesindani01) | ICI KIVU

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU