Le Groupe Léopards

Monday, March 1, 2021

Covid-19 ; les cris de détresses des petits commerçants après la fermeture des frontières entre la RDC et les Rwanda

Depuis le samedi dernier, le gouvernement rwandais a décidé de fermer ses frontières avec la RDC dans le cadre de lutter contre le coronavirus. Depuis, plus question de traverser au Rwanda pour les congolais, ni pour rwandais pour la RDC, des rwandais qui sont d’ailleurs soumis à une mesure de confinement depuis cette même nuit de samedi.

Ce lundi, au lendemain de la mesure, les petits commerçants congolais qui se ravitaillent au Rwanda pour revenir revendre à Goma ont été visibles à la petite barrière pour tenter de traverser, sauf qu’il y a eu personne pour leur parler que ce soit du coté congolais aussi bien que du coté rwandais (les agents de l’immigration rwandaise par exemple), pour leur expliquer ce qui se passait mais juste une barrière fermée devant eux.

CEPGL en mains, ces commerçants n’ont fait que constater le fait. Ceux, rencontrés par ICIKIVU disent craindre pour la survie de leur famille ne vivant que de ce trafic entre la RDC et le Rwanda.

« Je suis venu tenter la traversée mais là on a en face de nous une barrière fermée, » s’exclame Joséphine, une revendeuse congolaise de viande.

« Ils ont dit qu’il nous fallait un document CEPGL pour traverser au Rwanda, nous nous sommes empressés de le acheter pour le bien de nos petits commerces mais avant même qu’on les utilise, on nous ferme maintenant la barrière ? » s’interroge un autre commerçant qui dénonce toute de même l’intention de la DGM qui, au delà de livrer ce document à un prix exagéré, savait aussi que les frontières devraient être fermées.

« Nous avons acheté des CEPGL à 15 dollars (au lieu de 10 USD comme connu, Ndlr). Moi par exemple, j’ai un capital de 20 000 francs congolais, je n’avais pas de quoi me payer un CEPGL même avec mon capital. Je m’en suis empêtré auprès de mon voisin et lui ai promis de rembourser dans une semaine après puisque je savais que je pouvais traverser et gagner un peu de sou, je ne sais plus quoi faire. Ou aurai-je l’argent d’autrui ? Comment est-ce je subviendrai désormais au besoin de ma famille ? » se lamentait une autre vendeuse des tomates qui ne sait plus à quel saint se vouer.

Cette mesure de fermeture de la frontière entre la RDC et le Rwanda va durer 14 jours à partir du samedi 21 mars dernier, une période qui semble être toute une éternité pour plusieurs commerçants qui vivent au taux du jour et surtout de ce trafic congolo-rwandais.

Merveilles Kiro/Icikivu.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

EN CONTINU

Minembwe : « Tous les Congolais méritent l’opportunité de vivre en tranquillité et sans menace des groupes armés » Mike Hammer

Apres le Nord-Kivu, l’ambassadeur des Etas Unis d’Amerique en RDC, Mike Hammer est au Sud-Kivu toujours dans l’Est de la RDC. Ce mercredi 30 septembre,...

Tshopo : “vives inquiétudes” de l’ONG VSV sur la vie de Dismas Kitenge, menacé de mort

Dans un communiqué de presse rendu public lundi 28 septembre 2020, dont ICI KIVU en détient une copie, la Voix des Sans Voix pour...

Sud-Kivu : Deux éléments Maï-Maï du groupe Hamakombo sont poursuivis pour crimes contre l’humanité

Le tribunal militaire de garnison de Bukavu a ouvert le procès contre 2 éléments Maï-maï du groupe Hamakombo, depuis le lundi 28 septembre 2020,...

Goma : le gouverneur Kasivita et Meersschaert ont échangé sur la coopération entre la Belgique et le Nord-Kivu

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, s'est entretenu, mercredi 23 septembre 2020 à Goma, une délégation du royaume de Belgique conduite par Stefan...

Sénat: Thambwe Mwamba a reçu les députés provinciaux de la Tshopo, porteurs des désidératas liés au développement de cette province

En séjour à kinshasa, depuis près d'un mois, les députés provinciaux de la Tshopo ont apporté sur la table du président du sénat, Alexis...

à la une