Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Ituri : Justin Ngondjolu annoncé arrêté, l’armée le déclare mort par balles

- Publicité-

Blessé par balles au cours d’un accrochage avec les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), Justin Ngudjolo Innocent, le chef de la milice CODECO (Coopérative pour le développement du Congo) en territoire de Djugu, province de l’Ituri, est décédé.

Sa mort a été annoncée à la presse, vendredi 27 mars 2020 dans la matinée, par le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole du secteur opérationnel de l’armée en Ituri.

- Publicité-

« Le leader de la milice CODECO a rendu l’âme des suites de ses blessures, ceci après des accrochages qui ont ont opposé ses hommes aux militaires des FARDC dans la soirée du mercredi 25 mars 2020 au village Mokpa (entre la localité de Linga et Dhebu) dans le secteur des Walendu-pitsi, lorsqu’il revenait, à bord d’un véhicule, de la localité de Kpandroma où il était allé prendre part à l’enterrement de son proche collaborateur Ndalo, neutralisé il y a quelques semaines par l’armée, » a déclaré le porte-parole de l’armée en Ituri.

« Après des fouilles et recherches, nous avons eu des informations selon lesquelles le chef rebelle Ngudjolo avait effectivement succombé des suites de ses blessures », a-t-il raconté.

« Cet homme qui a endeuillé des populations entières de l’Ituri été enterré par ses proches », a précisé Jules Ngongo.

La mort de Justin Ngudjolo est intervenue après l’arrestation, le 17 mars 2020, de Tseni Adrionzi Raymond et Kesta, deux principaux leaders de la milice CODECO active depuis 3 ans dans le territoire de Djugu en Ituri, au village Alha en secteur de Walendu Pitsi, à plus de 80 Km au nord de Bunia par le 3201e régiment des FARDC basé à Djugu.

Le bilan de cette embuscade fait état de plusieurs morts dont 10 gardes de corps de Justin Ngudjolo, sa femme, son chauffeur et un commandant de bataillon.

Les FARC ont récupéré 4 armes lourdes et du matériel militaire.

Thierry Mfundu

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU