Le Groupe Léopards

Friday, February 26, 2021

Ituri: Après la mort du chef rebelle Ngudjolo, la milice “CODECO” serait divisée, des exactions en représailles multipliées à Djugu

Pas loin d’une réalité. Le constat est perceptible sur place à Djugu, l’un des territoires victimes des violences perpétrées par des groupes armés locaux en Ituri, il y a des décennies. La milice de la coopérative pour le développement du Congo “CODECO” se serait divisée après la mort de leur ancien chef rebelle Justin Ngudjolo, annoncé mort par l’armée vendredi le 27 mars dernier. Entre-temps, la fameuse milice double des attaques en représailles à cette perte.

D’après la société civile de Kpandroma, localité encore sous emprise des rebelles, affirme que deux factions tous de la même milice mais opposées au tour de la mort de Ngudjolo se sont affrontés à Alha sur la route de Kpandroma dans le secteur de Walendu Pitsi. Il y aurait un mort.

Le premier groupe est venu de Zébu et reproche à leurs camarades basés à Alha d’avoir collaboré avec les FARDC pour livrer leur Leader.” a confié un notable à nos confrères du magazine Bunia actualités.

Le deuxième groupe CODECO basé à Alha serait réputé être plus proche de l’armée, rapporte une source exclusive à ICI KIVU qui ajoute que ces rebelles ont envisagé un cessez-le-feu depuis l’année écoulée mais sans issue.

Des nouvelles représailles

Après la mort de Ngudjolo, il est impérieux de reconnaître les efforts louables de l’armée qui a repris le contrôle de la cité de Kpandroma. Cependant, des opérations se poursuivent en profondeur pour endiguer complément les phénomènes Ngudjolo.

Par ailleurs, d’autres présumés miliciens qui revendiquent la mort de leur Leader multiplient des exactions dans des contrées non encore passées sous contrôle de forces armées.
Mercredi 01 avril, informe la société civile de Djugu, des assaillants ont signé une incursion au village Ukumu dans le groupement Zengo en Mambisa dans la province de l’Ituri.
Le bilan provisoire dressé par la structure citoyenne à fait étant d’un civil tué, trois blessés et une centaine des maisons réduites en cendres.

Lokana payi, président de la société civile locale confirme à ICI KIVU que ces disciples de Ngudjolo ont de même pris d’assaut pendant la journée du mercredi une structure sanitaire en y pillant des biens importants.

Précisons que la milice Codeco encore en gestation à Djugu est auteure des nombreuses exactions violentes dans les territoires de Mahagi et de Djugu. Des incursions qui ont occasionné des milliers de déplacés vers la ville de Bunia, chef-lieu de province.

Serge SINDANI (@sergesindani01) | ICI KIVU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

EN CONTINU

Minembwe : « Tous les Congolais méritent l’opportunité de vivre en tranquillité et sans menace des groupes armés » Mike Hammer

Apres le Nord-Kivu, l’ambassadeur des Etas Unis d’Amerique en RDC, Mike Hammer est au Sud-Kivu toujours dans l’Est de la RDC. Ce mercredi 30 septembre,...

Tshopo : “vives inquiétudes” de l’ONG VSV sur la vie de Dismas Kitenge, menacé de mort

Dans un communiqué de presse rendu public lundi 28 septembre 2020, dont ICI KIVU en détient une copie, la Voix des Sans Voix pour...

Sud-Kivu : Deux éléments Maï-Maï du groupe Hamakombo sont poursuivis pour crimes contre l’humanité

Le tribunal militaire de garnison de Bukavu a ouvert le procès contre 2 éléments Maï-maï du groupe Hamakombo, depuis le lundi 28 septembre 2020,...

Goma : le gouverneur Kasivita et Meersschaert ont échangé sur la coopération entre la Belgique et le Nord-Kivu

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, s'est entretenu, mercredi 23 septembre 2020 à Goma, une délégation du royaume de Belgique conduite par Stefan...

Sénat: Thambwe Mwamba a reçu les députés provinciaux de la Tshopo, porteurs des désidératas liés au développement de cette province

En séjour à kinshasa, depuis près d'un mois, les députés provinciaux de la Tshopo ont apporté sur la table du président du sénat, Alexis...

à la une