Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Vers la tribalisation de l’affaire Kamerhe à Goma et à Bukavu, la Police met en garde les tireurs de ficelles

- Publicité-

Depuis l’arrestation du Directeur de cabinet du président de la République, des tracts véhiculant des messages xénophobes appelant à des attaques contre des ressortissants d’origine Kasaïenne vivant à Bukavu et à Goma. Ces tracts circulent à Bukavu et à Goma.

Plusieurs acteurs de la société civile hausse le ton contre ces message de haine. Pour eux, Bukavu n’a jamais été xénophobe. Bukavu a été toujours cosmopolite. Ils appellent la population à ne pas suivre et à combattre cette campagne xénophobe et à dénoncer toute personne engagée à véhiculer ce genre des messages.

- Publicité-

Le Gouverneur du Sud-Kivu Théo Ngwabidje condamne tout recours à la violence et rassure que les services de sécurité sont à pied d’oeuvre pour traquer toute personne, quelle que soit son rang qui pourra s’illustrer par des appels à la haine tribale et communautaire.

Les auteurs des messages de nature à opposer les tribus ou les communautés n’ont pas leur place au Sud-Kivu, notre province qui est une terre hospitalière; déclare le gouverneur dans un message relayé par sa cellule de communication. Ces gens sans foi ni loi devront le moment venu être déférés devant les instances judiciaires pour répondre de leurs actes; poursuit-il

Pendant ce temps, dans un tweet daté du 11 avril dernier, la Police Nationale Congolaise indique avoir pris des mesures d’anticipation pour parer à la surveillance de tout acte à même de perturber l’ordre public.

Thierry M. RUKATA

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU