Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Insécurité à Djugu: Les forces vives de l’Ituri préconisent un refus de paiement d’impôts et taxes dûs à l’État et exige le départ de la Monusco accusée de «l’inertie»

- Publicité-

Dans une déclaration conjointe parvenue à ICI KIVU, la société civile forces vives de l’Ituri, Bureau de la coordination: Union des associations culturelles pour le développement de l’Ituri (UNADI), Fédération des entreprises du Congo (FEC), Conseil des confessions religieuses de l’Ituri (CCRI) et le conseil provincial de la jeunesse de l’Ituri (CPJI) condamnent vivement le retour en forces de l’insécurité sur l’ensemble de la province de l’Ituri en générale et en particulier dans les territoires de Djugu et Mahagi, consécutive à l’activisme des éléments du groupe armé CODECO.

Ces forces citoyennes dressent à cet effet un tableau sombre d’événements odieux dans le 11 premiers jours du 2ieme trimestre de l’an 2020: Plus d’une centaine de personnes ont été tuées, des dégâts matériels importants dont l’incendie d’au moins 8 véhicules chargés des produits de première nécessité, incendie des maisons et pillages des biens de la paisible population sans citer le déplacement forcé des citoyens vers les endroits jugés sécurisés de la province.

- Publicité-

Récit sur les derniers faits !

Plusieurs exactions de la milice ont été perpétrées sur la RN27, tronçon routier principal conduisant vers les pays limitrophes et colonne vertébrale de l’économie de l’Ituri. Cependant, les forces vives notent aucune intervention des forces de l’ordre pourtant présentes dans la région.

En outre, À Pimbo dans le secteur de Walendu Djatsi, l’axe compris entre Pitso et la rivière Tse, une attaque y était précédée des rumeurs. Vendredi 10 Avril, les hommes du feu Ngudjolo attaquent, tuent les passagers et brûlent des véhicules après les avoir pillés.

La société civile souligne que les millitaires de la Monusco se trouvant sur le lieu du drame se sont retirés abandonnant les victimes à leurs tristes sorts.

Des actions citoyennes !

Face à cette recrudescence de l’insécurité dans la quasi-totalité de la province de l’Ituri, les forces vives préconisent des actions citoyennes afin d’être remises dans leurs droit le plus légitime.
Il s’agit de :

  1. Refus de paiement de tous les impôts et taxes dues à l’État (national et provincial) jusqu’au rétablissement total de la paix en Ituri.
  2. Indemnisation immédiate par l’État Congolais des propriétaires des véhicules ainsi que les marchandises consumées et la reconstruction de tous les villages de Djugu et Mahagi.
  3. Exigeons le départ immédiat de la MONUSCO de l’Ituri à cause de l’inertie.

Cependant, « En défaut de l’amélioration des conditions sécuritaires sur terrain, d’autres mesures de grande envergure seront envisagées. » prévient la société civile.

Notons par ailleurs que ces structures d’appui à la démocratie saluent la mise en place de l’État d’urgence pour riposter contre le covid-19. Pour l’Ituri, poursuivent-elles, la milice CODECO est plus «dévastatrice» que cette pandémie.

Serge SINDANI (@sergesindani01) | ICI KIVU

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU