Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Beni: activités suspendues et des dégâts enregistrés, la Veranda rejette sa responsabilité

- Publicité-

Les activités socio-économiques restent partiellement suspendues, depuis la matinée de ce jeudi 16 avril 2020, dans le centre commercial de Matongé dans la ville Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Cette situation est consécutive à l’appel de la Veranda Mutsanga pour une ville morte visant à s’opposer à la réapparition de la maladie à virus Ebola annoncée par les autorités sanitaires et polito-administratives.

- Publicité-

Depuis tôt le matin, des barricades ont été placées sur les artères principales du centre commercial pour empêcher la circulation.

Des éléments de la police ont été déployés partout dans la ville pour rétablir la situation et évacuer les barricades érigées par des manifestants.

Pendant ce temps, le mouvement citoyen Véranda Mutsanga réjette la responsabilité portée à sa charge sur les troubles à l’ordre public observés en ville selon Gisse Boyoma, l’un des membres de ce groupe de pression.
Il s’est agit plutôt des jeunes du quartier qui ont agi au nom de la Veranda Mutsanga pour troubler l’ordre public.
Il a ajouté que cette situation s’observait pendant que les membres de la Veranda Mutsanga se préparait pour une marche pacifique qui devrait chuter à la zone de santé de Beni, où un memorandum serait déposé dans lequel elle demande des explications claires et précises sur cette nouvelle apparition d’Ebola à 2 jours de la déclaration de sa fin.
<>, conclut ce combattant.
Il indique que leur action était pacifique et met en garde les jeunes auteurs des troubles leur imputés.

Pour le moment, la situation reste tendue et la police tente des disperser les manifestants.

Azarias Mokonzi depuis Beni.

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU