Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Bukavu : Un pasteur aux arrêts pour avoir violé 14 enfants garçons en un mois

- Publicité-

Un pasteur est accusé d’avoir violé 14 enfants garçons mineurs dans le quartier Nkafu, en commune de Kadutu, dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu. Selon Julien Namegabe, président de la Société civile sous noyau de Nkafu, la scène s’était produite le 26 Avril 2020 aux environs de 11h00.

A la police, où certains parents avaient déposé une plainte contre ce pasteur, les 14 enfants violés avaient été transférés sur ordre de l’OPJ à l hôpital de Panzi pour consultation et, depuis ce jour, les enfants poursuivent les soins appropriés en ambulatoire.

- Publicité-

Certains parents de ces enfants victimes seraient entrain de recevoir des appels téléphoniques de numéros inconnus pour intimidation. La société civile condamne quant à elle le silence des cadres de base qui jusqu’à maintenant, n’avaient pas encore dénoncé cet acte qualifié d’immoral et condamnable devant la loi.
Elle souhaite également l’implication des autorités à tous les niveaux dans ce dossier, mais aussi porter une attention particulière sur la protection de droits de l’enfant et la protection de parents de ses enfants.

Ce pasteur connu sous le nom de Famba Mawa a été arrêté le 02 mai 2020 par la police du Sous Commissariat Beach Muhanzi et est accusé de viol sur mineurs. Il est à ce jour en détention au parquet de Bukavu; témoigne Julien Namegabe.

Pour Hypocrate Marume de la société civile urbaine de Bukavu qui suit de prêt ce dossier indique que 8 de 14 victimes ont déjà été auditionnées et affirment avoir subi l’agression sexuelle par ce pasteur.

A cet effet, ces acteurs de la société civile exigent l’ouverture d’une audience en flagrance après confinement au cours de laquelle, le présumé auteur va répondre publiquement et y être condamné pour ses exacts commis et réparé les préjudices causés aux victimes.

Thierry M. RUKATA

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU