Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Direct/Une dizaine d’enseignants interpellés par la PNC à Goma avant la tenue d’une marche pour « non respect des règles d’hygiène »

- Publicité-

La marche des enseignants des écoles publiques de Goma pour réclamer les arriérés de salaires prévue ce vendredi 8 mai a connu des interpellations avant même son début.

Prévue commencer à l’institut de Goma, Instigo pour chuter au cabinet du gouverneur, la marche à connu dès le lieu de départ des interpellations.

- Publicité-

Il s’agit d’une dizaine d’enseignants, non payés et nouvelles Unités interpellés par la police nationale congolaise.

La police les reproche d’avoir violé les mesures d’hygiène prônées par le chef de l’Etat.

« La manifestation aujourd’hui avait pour objectif de monter à la face du monde que nous enseignants, NU et NP nous sommes oubliés et cela nous expose à une crise alimentaire et économique » déplore Tuliza Michel enseignant à l’EP Keshero sur ICIKIVU.

« Nous sommes dans un pays démocratique, donc tout le monde à droit de manifester mais voila qu’une dizaine d’enseignants viennent d’être arrêter. Nous exigeons leur libération sinon nous allons mener d’autres actions pour leur libération« . poursuit-il sur ICIKIVU.COM

Ces enseignants sont détenus au cachot du commissariat de la police de Goma.

Pour l’instant, il y a plus aucun manifestant au lieu de départ constate Icikivu.

Lilianne Sharanguza

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU