Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Beni: « Opération de grande envergure » lancée par l’armée en octobre 2019, la société civile demande au chef de l’Etat d’évaluer 6 mois

- Publicité-

La société civile appelle le chef de l’état de la RDC à évaluer l’opération dite de grande envergure lancée par l’armée depuis octobre dernier dans la région de Beni.

Pour cette structure, malgré les moyens mis à la disposition de l’armée, des cas de massacre en répétition continuent à s’enregistrer dans cette partie de la province, cela aussi malgré la promesse du chef de l’Etat à vouloir mettre fin aux tueries à Beni.

- Publicité-

« Le chef de l’Etat avait promis la paix et il avait donné mandat au nouveau commandant de trois mois, pour que le phénomène ADF puisse être éradiqué mais voila six mois maintenant des opérations, la paix n’est pas encore rétablie » dénonce Kizito Bin Hangi, président de la société civile de Beni.

« Le chef de l’Etat devrait évaluer ces opérations militaires pour en tirer des conclusions ou encore des leçons» ajoute-t-il à ICIKIVU .

Kizito Bin Hangi ne comprend pas comment les tueries continuent à Beni malgré l’engagement de l’armée appuyée par le gouvernement.

« Lorsqu’on a entamé les opérations en octobre 2019 tout le monde était content et avait salué cette bravoure et la volonté du chef de l’Etat mais maintenant aujourd’hui le massacre continue alors que les moyens ont été mis à la disposition de l’armée pour qu’elle nous aide à éradiquer définitivement le phénomène ADF » dit-il.

« Aujourd’hui, il nous est difficile de dire si les opérations ont échoué ou ont réussi. Notre soucis est que ces opérations puissent réussir et que la paix et la sécurité reviennent à Beni comme l’avait promis le chef de l’Etat à la population de Beni lors de son passage» ajoute Kizito Bin Hangi qui demande aussi la précision sur « les résultats escortés » évoques lors de ces opérations car selon lui, « il y a pas de résultat que d’un seul coté, puisqu’on tue chaque joue. Si les FARDC ont récupéré des bastions des rebelles d’un coté, d’un autre coté ces ADF continuent aussi à tuer » conclut-il

Pour rappel, c’est depuis le 30 octobre 2019 que ces opérations « des grandes envergures avaient été lancées à Beni. C’était dans l’objectif d’éliminer le phénomène installé par les éléments des Forces démocratiques alliées (ADF), un mystérieux groupe islamiste ougandais présent sur le territoire congolais depuis les années 1990.

Merveilles Kiro et Azarias Mokonzi

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU