Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Haut-Uelé: La cohabitation semble difficile entre les populations de Niangara et les éleveurs nomades « Mbororo » (Conseil des ministres)

- Publicité-

Au cours du conseil des ministres tenu vendredi 15 Mai à Kinshasa, le vice-premier ministre et ministre d’État en charge de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, a reconnu que l’activisme des groupes armés réfractaires au désarmement s’observe encore dans certaines provinces de l’Est du pays.

C’est le cas du Haut-Uelé, avec la présence des présumés éleveurs « Mbororo », des sujets venus pour la plus part du Soudan voisin qui dévastent depuis des années le territoire de Niangara et celui de Faradje dans le Haut-Uelé.

- Publicité-

Gilbert Kankonde a indiqué qu’à ces jours, la « cohabitation semble difficile entre les populations de Niangara et les éleveurs nomades « Mbororo.»

D’après le patron de la sécurité et de la défense en RDC, les autorités locales préconisent l’identification des éleveurs Mbororo d’une part, et les négociations avec leurs représentants, en vue de leur rapatriement volontaire dans leurs pays d’origine respectifs, d’autre part.

Des tensions populations-Mbororo

Depuis le week-end dernier, le territoire de Niangara est un théâtre des tensions entre les populations autochtones et ces étrangers Mbororo dans le groupement Lipombo en Chefferie Okondo dans le Haut-Uelé.

D’après des sources rapportées à ICI KIVU, tout était parti de la tuerie d’un civil qui leur demandait de libérer la savane. En représailles, les jeunes en furie ont aussi tué un éleveur Mbororo.
Des tensions se sont poursuivis. L’on a noté au moins 4 morts et plusieurs blessés de deux côtés.

« Pourquoi le gouvernement central fait toujours la sourde oreille sur la question des éleveurs Mbororo. La population se sent délaissée. Trop c’est trop, il faut que nos dirigeants prennent leurs responsabilités face au phénomène Mbororo pour permettre à la population de retrouver la paix et la quiétude. » a clamé un membre de la société civile locale au Magazine Orientale infos.

Le gouverneur Baseane Nanga a diligenté une délégation gouvernementale depuis lundi dernier dans la région. Le dialogue afin de trouver le calme, la paix et des résolutions Pacifiques sont au rendez-vous.

Serge Sindani
(@sergesindani01) / ICI KIVU

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU