Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Sud-Kivu : les CNRD de retour à Kalehe, 5 d’entre eux ont été neutralisés par les FARDC

- Publicité-

Cinq (5) présumés rebelles du groupe CNRD, une branche des FDLR, ont été tués le jeudi à Ziralo dans le territoire de Kalehe. Ces miliciens ont été tués après une attaque menée dans le village Kusisa dans la chefferie Buhavu.

Selon Delphine Birimbi, président territorial de la Société civile de Kalehe, au cours de cette attaque, plusieurs biens des populations ont été pillés par les assaillants et une personne blessée par une arme blanche.

- Publicité-

Notre source explique que c’était lors de leur fuite qu’ils se sont cachés dans la brousse et que la population a alerté les FARDC et la PNC. Au cours d’une traque qui s’en est suivie, cinq de ces miliciens sont tombés dans les filets des forces de sécurité. La société civile ajoute également que l’habitant qui guidait les Forces de l’ordre a été atteint par balle et poursuit les soins dans une structure de santé de Ziralo.

Delphin Birimbi confirme également que les éléments CNRD traqués dans les mois passés sont déjà de retour et circulent librement dans le territoire de Kalehe. Pour lui, les FARDC doivent reprendre les opérations militaires pour les traquer encore de nouveau. « Les CNRD sont nombreux dans Kalehe, ils ont été traqués et ramenées au Rwanda, malheureusement, ils sont de retour. Actuellement, ils tracassent les paisibles citoyens. Plusieurs villages sont attaqués presque chaque jour. Des morts d’homme sont enregistrés et des biens des populations sont sont emportés« ; affirme-t-il à Icikivu.com.

Thierry M. RUKATA

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU