Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Beni : la police libère 21 personnes (dont un policier) interpellées lors de la manifestation de la Lucha.

- Publicité-

La police a libéré 21 personnes dont 1 interpellées au cours de la manifestation contre l’insécurité lancée ce jeudi 21 mai 2020.

La manifestation a connu le décès de un jeune de 22 ans membre de la LUCHA, atteint d’une balle sur la tête.

- Publicité-

Nason Murara, communicateur de la police à Beni, affirme que les enquêtes vont déterminer si si les militants de la Lucha ont été infiltrés ou c’est bien eux mêmes qui ont tenté de troubler l’ordre public.

Au lendemain du meurtre d’un citoyen par des hommes armés au quartier Butsili, la lucha avait appelé à une ville morte dans la ville de Beni au Nord-Kivu ce mercredi matin et au cours de la dite la manifestation non autorisée, la police est intervenue à coup des matraques et gaz lacrymogènes qui ont fait un mort, des blessés et une vingtaine de personnes interpellées.

Après la dispersion de la manifestation, le maire adjoint de Beni, Muhindo Bakwanamaha, a réuni le comité urbain de sécurité, les militants de la lucha, le commandant de la police de Beni, le colonel François Kabeya et le commandant adjoint des opérations sokola 1, Peter Chirimwami pour évoquer le problème de l’insécurité dans la ville de Beni et engager des pourparlers avec les militants de la lucha afin de ramener la paix et la quiétude dans cette ville longtemps la cible des groupes armés qui pullulent dans la région.

C’est à la suite de cette réunion que les militants interpellés ont été relâchés y compris un policier.

L’autre policier sera déféré à l’auditorat militaire.

Thierry Mfundu

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU