Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Uvira : Au moins 3 morts et plus de 25 blessés, bilan des attaques nocturnes depuis le mois d’Avril (Société civile)

- Publicité-

L’insécurité dans le territoire d’Uvira fait encore des victimes. Trois morts et plus de 25 personnes blessées dans différentes attaques depuis le mois d’avril, sont internées dans différents hôpitaux d’Uvira.
Des cas d’enlèvement, de braquage des véhicules et des tueries sont signalés ces derniers jours dans la ville d’Uvira.

« Actuellement à Uvira, nous vivons une insécurité grandissante, depuis la semaine passée, au niveau de Runingu, des personnes non autrement identifiées ont braqué un véhicule qui quittait Bukavu vers Uvira. Les éléments des FARDC sont intervenus malheureusement pendant les échanges des tirs, un élément a été atteint par balle et d’autres personnes ont été enlevées par les malfrats »; renseigne André Byadunia, président de la Nouvelle Société Civile Congolaise d’Uvira.

- Publicité-

Il ajoute en plus qu’il y a énormément des dégâts, « la population est fatiguée avec l’insécurité. Nous invitons les autorités à sécuriser la population et ses biens » dit-il.

Dans différents quartiers, ce sont des attaques des maisons et des tueries occasionnées par des hommes armés et d’autres qui utilisent des armes blanches.
Dans les moyens et hauts plateaux d’Uvira n’en parlons pas, étant donné que des attaques se multiplient dans cette partie de la province, reconnue comme, un fief de groupes armés nationaux et étrangers; malheureusement, ce sont ces groupes armés qui y font la loi; poursuit André Byadunia.

Thierry M. RUKATA

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU