Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Au lac Albert, le projet LEAF II envisage la construction d’une station « hydrologique » et deux autres « météorologiques » en Ituri (interview)

- Publicité-

Au cours d’une interview accordée mardi 16 Juin à l’ACP, l’Ir Jonas Uvon, expert national en ressources en eau du projet LEAF Il, a annoncé que ce projet envisage la construction d’une station hydrologique au bord du lac Albert.

« Cet ouvrage aura pour but d’évaluer les différentes variations du niveau de l’eau pour que la communauté puisse avoir les informations fiables sur le dépassement habituel du volume de l’eau afin que celle-ci soit épargnée d’une éventuelle catastrophe naturelle. » a expliqué l’Ir Jonas.

- Publicité-

Pour permettre aux autorités compétentes de donner les informations plus ou moins fiables et exactes, ce dernier a ainsi déclaré qu’en plus de la station hydrologique, « deux (2) stations météorologiques seront construites pour fournir les informations en temps réel de différentes variations du temps qui seront conciliées avec les variations du niveau de l’eau. »

À lui de préciser que pour l’instant, « les stations hydrologiques et météorologiques sont encore dans le processus de passation de marché qui pourrait prendre la vitesse de croisière après le déconfinement afin que d’ici mi-2021 tout soit terminé en terme de la construction de ces ouvrages, la formation des utilisateurs de ces stations sur les différentes méthodologies d’analyse et interprétation de données de ces stations. »

« Actuellement, nous ne savons pas dire à quelle hauteur le niveau de l’eau a augmenté parce que nous n’avons pas d’unité de mesure. Mais lorsque les stations seront opérationnelles, ont saura à millimétrer près l’élan d’eau qui vient d’augmenter par rapport à son niveau initial. Ça permettra as-qu’on puisse prévenir tous les acteurs impliqués dans le secteur par rapport aux éventualités qui pourraient surgir en cas des inondations ou à la baisse du niveau de l’eau », a soutenu l’Ir Jonas Uvon.

Notons que LEAF dispose déjà de deux(2) laboratoires dont un au niveau de la localité de Kasenyi au bord du lac Albert qui attend son équipement et un autre laboratoire mobile qui se trouve dans l’enceinte du bureau de la coordination nationale de LEAF Il à Bunia.
Pour pérenniser ces ouvrages ultramodernes, il émis le vœu de voir les services Étatiques du secteur notamment le service hydraulique s’approprier ces ouvrages après le projet sous examen.

Avec ACP

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU