Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

journée internationale du poisson, les pêcheurs individuels sur le lac Édouard appellent le gouvernement congolais à réguler la pêche

- Publicité-

Dans une déclaration parvenue à la rédaction de ICIKIVU ce 24 juin à l’occasion de la journée internationale du poisson ; la fédération des pêcheurs individuels sur le lac Édouard déplore la persistance de l’insécurité dans la partie sud-ouest, où ces pêcheurs exercent leur travail.

Selon cette organisation ,  » des groupes rebelle nationaux et étrangers y ont élus domicile depuis plus d’une décennie et veulent s’enrichir illicitement à travers une exploitation irrationnelle des ressource du Lac sans tenir compte de sa durabilité écologique au profit des générations futures » a indiqué Josué Mukura, secrétaire de la Fecopeille.

- Publicité-

Par ailleurs, cette même organisation recommande aux pêcheurs de se désolidariser des groupes armés opérant sur le lac Édouard afin de s’approprier les activités de pêche dans le respect des textes légaux .

Les statistiques de production sur le lac Édouard au cours des années 90 font état de 16 000 tonnes de poissons par an , un chiffre difficile à atteindre ces dernières années à cause de la situation sécuritaire « dégradante » indique ce même communiqué ,d’où l’appel de la Fecopeil aux autorités à agir.

Lyliane Safi Sharanguza

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU