Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Goma : Marche anti Ronsard Malonda, les mouvements citoyens et partis politiques face à la répression de la police[le récit de Icikivu]

- Publicité-

Prévue pour commencer à 8 heures , la marche pour dire non à l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de centrale électorale par l’assemblée nationale a eu lieu avec beaucoup des difficultés.
Les éléments de la police nationale congolaise étaient déployés sur tous les coins chauds de la ville .

Au ront signers par exemple, plus de vingt éléments de la PNC étaient visibles tout comme aux ront-points Instigo,mutinga et terminus Katindo.

- Publicité-

Malgré cela les millitants de la lucha et ceux des partis politiques de l’opposition ne se sont pas lassés et ont essayés de manifester comme prévu.

Déjà dès le lieu de départ une vingtaine de millitants de la lucha ont été réprimés et arrêtés par la police ,une dizaine d’autres a été aussi arrêtée et amenée au cachot .

les millitants des partis politiques de l’opposition ont poursuit la route jusqu’au ront point instigo où un autre groupe d’éléments de la police les attendaient avant de les embarquer manu militari.

Plus loin au niveau de deux lampes, devant le siège du parti politique ECiDé, « la police ne veut pas d’attroupement » et a décidé de disperser les manifestant en usant des bombes à gaz lacrymogène.

Au moins une centaine des personnes à été arrêtées puis relâchées plus tard .

On signale aussi près d’une dizaine de blessés lors de cette même manifestation.

Les mouvements citoyens condamnent le comportement de la police à cette première manifestation et promettent de reprendre leur actions pour avoir des réponses à leurs revendications.

Lyliane Safi Sharanguza ici kivu

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU