Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/pm/public_html/wp-content/plugins/td-cloud-library/state/single/tdb_state_single.php on line 275

l'info en continu

Jean-Marc Châtaigner: « la paix ne reviendra pas dans l’Est de la RDC si nous n’y investissons pas dans le développement »

- Publicité-

Dans une longue discussion au téléphone avec le ministre provincial de l’agriculture de l’Ituri Mr Dramani Pilo, mercredi 15 juillet, l’ambassadeur de l’UE, Union Européenne auprès de la RDC a fait savoir que la paix ne reviendra pas dans l’Est de ce pays si les autorités tant nationales que les partenaires internationaux ne s’y investissent pas dans le développement.

Jean-Marc Châtaigner a souligné aussi de l’investissement dans le premier droit fondamental, qui est selon lui, de se nourrir et de de ne pas souffrir de la faim.

- Publicité-

« La paix ne reviendra pas dans l’est de la RDC si nous (autorités nationales et partenaires internationaux) n’y investissons pas dans le développement et le premier droit fondamental, celui de se nourrir et de ne pas souffrir de la faim.» a dit Jean-Marc Châtaigner.

Au cours de leurs échanges, ils se sont convenus sur la nécessité de poursuivre les discussions sur les moyens que l’Union Européenne pourrait mettre en appui à l’Ituri afin de lutter contre l’insécurité alimentaire et le soutien aux organisations agricoles.

Jean-Marc Châtaigner reconnait pendant ce temps que l’Ituri est un « grenier agricole qui est en péril » suite à une menace sécuritaire de la CODECO.

Plusieurs difficultés humanitaires y sont déplorables notamment de centaines de milliers réfugiés et déplacés, les intempéries et inondations du Lac Albert, les criquets pèlerins et puants.

Serge SINDANI / ICI KIVU

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU