Le Groupe Léopards

Monday, March 1, 2021

Nord-Kivu : Contrôle de Pinga, guerre médiatique entre les ailes rivales du NDC-Rénové

Pinga, cité située à 148 kilomètres de Goma fait l’objet d’intenses combats entre deux branches rebelles du Nduma Defence of Congo Rénové (NDC-RÉNOVÉ) depuis le 9 juillet.

Tantôt le « NDC-Renové officiel, aile Gilbert Bwira Shuo, tantôt l’autre aile de Guidon Mwisa Shimiray, cette milice se livre une guerre médiatique depuis quelques semaines maintenant, cela au tour du contrôle de Pinga, situé en territoire de Walikale en province du Nord-Kivu. Des communiqués de presse publiés de tous les deux côtés, et derrière l’armée qui prend acte, mais la population se voit plongée dans une confusion inexplicable pour l’instant ne sachant plus à qui obéir exactement. Comme cette population, ICI KIVU se pose aussi la question de “qui contrôle réellement Pinga ?”

Pendant qu’il était déjà annoncé en fuite, le mouvement politico-militaire Nduma Defense of Congo Rénové aile Guidon Mwissa Shimiray revient sur scène et se revendique avoir récupéré les commandes et contrôle de Pinga, situé en territoire de Walikale.

le général auto proclamé, Guidon Mwissa Shimiray en meeting dans le pigna. Ph arch utilisée par Vision de midi

Dans un communiqué de presse publié ce lundi 20 juillet 2020 signé depuis Musituni par Charité Selemani, le porte-parole de ce mouvement rebelle, les éléments du NDC-Rénové aile Guidon disent contrôler Pinga depuis 5 heures du lundi 20 juillet après une courte durée d’absence dans la région.

En revanche, le NDC-Rénové qui se dit désormais officiel confirme avoir été attaqué mais dit plutôt avoir repoussé le général autoproclamé Guidon Mwissa Shimiray et ses hommes après avoir enregistré plusieurs pertes dans le rang du chef rebelle « déchu » que l’autre camp accuse de s’être allié aux rebelles CODECO actifs en province d’Ituri.

« Après s’être allié aux rebelles CODECO de l’Ituri, Guidon SHIMIRAY Mwissa le Comd. En Chef déchu du NDC Rénové est venu attaquer nos positions de Pinga tôt ce matin avec ses alliés d’où il vient de se retirer après plusieurs pertes lui infligées par le NDC Rénové. A suivre!!! »

Mais qui dit vrai ?

Peu avant, le chef rebelle, Shimiray Guidon, général auto proclamé était signalé en fuite après avoir été désavoué par le haut commandement de l’autre aile qui se revendique être le NDC-Renové « officiel » qui dans un communiqué signé par Désiré Ngabo Kisuba, son propre porte-parole, ce mouvement accuse Guidon Shimiray d’un « comportement déviationniste », « des violations graves du droit international humanitaire et droits humains ».

Ce document signé le 8 juillet évoquait des sanctions du conseil de sécurité des Nations Unies contre Guidon Shimiray en 2018 et le mandat d’arrêt de la Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu en 2019.

Selon ce même communiqué, Guidon Shimiray Mwisa était remplacé par Gilbert Bwira Shuo pendant que Fidèle Mais Mapenzi et Deo Mparanya Bafose étaient eux, respectivement désignés commandant second chargé des opérations et renseignements et commandant second chargé de l’administration et logistique.

Cette aile avait à l’occasion annoncé qu’il comptait mettre fin à la lutte armée et réitérait sa ferme volonté de déposer les armes et de quitter la brousse le plus tôt possible tout en espérant que le gouvernement congolais tiendrait compte de son nouveau cahier des charges.

Quelques jours après, alors que l’armée à travers le commandement des opérations Sokola 2 Nord, avait pris acte de la destitution de Guidon à la tête du NDC. Les FARDC avait aussi encouragé l’intention de ce mouvement rebelle à vouloir se rendre tout en appelant les NDC-Renové à concrétiser cette intention qui était jusque-là qu’une simple déclaration aux yeux de l’armée, indiquait le Major N’djike Kaiko, porte-parole des Fardc en province.

Si dans le communiqué de NDC-Rénové aile Gilbert Bwira Shuo appelait la population au calme, l’aile du NDC-Rénové fidèle à Guidon Mwissa Shimiray a aussi appelé la population à vaquer librement à ses occupations.

Gen Guidon Shimiray photo de Congo Synthèse

« Nous lançons un appel gratuit aux anciens éléments de notre mouvement que nous considérons égarés suite à une manipulation simple qui a visé à déstabiliser non seulement notre mouvement mais aussi la zone sous contrôle et cracher sur l’appel du chef de l’Etat de réintégrer les FARDC » indique le NDC-Rénové aile Guidon Mwisa Shimiray dans son communiqué de ce lundi et qui considère que l’intention de l’autre aile « officiel » ne rencontre pas la cible de ce mouvement qui est de « débarrasser la province des égorgeurs rwandais, les Fdlr et toutes les forces négatives qui insécurisent la population » ajoute le communiqué.

La population victime d’une guerre sans merci entre deux branches rebelles d’une même milice ?

La situation confuse dans le territoire de Walikale, où deux factions de la milice Nduma Defense Of Congo-Rénové (NDC-R) se battent depuis maintenant deux semaines. Au moins dix (10) morts ont été recensés parmi les civils et des milliers de déplacés.
Le député national élu de Walikale, Juvela Munubo a, à cette occasion, appelé le gouvernement de la RDC à déployer les éléments des FARDC à Pinga afin d’y assurer le retour de l’autorité de l’Etat et à y apporter une assistance humanitaire aux blessés et déplacés.

Insécurité à #Pinga (Territoire de #Walikale): Je demande au Gouvernement de la #RDC de déployer les FARDC à #Pinga pour y assurer le retour de l’autorité de l’État et apporter une assistance humanitaire aux blessés et aux déplacés. –JM » écrivait ce lundi élu de Walikale sur son compte twitter.

Selon les sources locales, une grande partie de la population a quitté Pinga craignant pour sa sécurité. Pour l’instant la situation demeure tendue dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

Merveilles Kiro

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

EN CONTINU

Minembwe : « Tous les Congolais méritent l’opportunité de vivre en tranquillité et sans menace des groupes armés » Mike Hammer

Apres le Nord-Kivu, l’ambassadeur des Etas Unis d’Amerique en RDC, Mike Hammer est au Sud-Kivu toujours dans l’Est de la RDC. Ce mercredi 30 septembre,...

Tshopo : “vives inquiétudes” de l’ONG VSV sur la vie de Dismas Kitenge, menacé de mort

Dans un communiqué de presse rendu public lundi 28 septembre 2020, dont ICI KIVU en détient une copie, la Voix des Sans Voix pour...

Sud-Kivu : Deux éléments Maï-Maï du groupe Hamakombo sont poursuivis pour crimes contre l’humanité

Le tribunal militaire de garnison de Bukavu a ouvert le procès contre 2 éléments Maï-maï du groupe Hamakombo, depuis le lundi 28 septembre 2020,...

Goma : le gouverneur Kasivita et Meersschaert ont échangé sur la coopération entre la Belgique et le Nord-Kivu

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, s'est entretenu, mercredi 23 septembre 2020 à Goma, une délégation du royaume de Belgique conduite par Stefan...

Sénat: Thambwe Mwamba a reçu les députés provinciaux de la Tshopo, porteurs des désidératas liés au développement de cette province

En séjour à kinshasa, depuis près d'un mois, les députés provinciaux de la Tshopo ont apporté sur la table du président du sénat, Alexis...

à la une