l'info en continu

Culture: «coulée d’espoir», ce slam de la « résilience » de Goma lors de l’éruption du Nyiragongo

- Publicité-

Lors de l’éruption du volcan Nyiragongo le 22 mai dernier, la population de Goma était entre panique, tâtonnements, désorientation et surtout la peur épouvantable. 

D’abord, le volcan Nyiragongo entre en éruption sans aucun signal. Un séisme suivra ce jour de l’éruption et obligera les autorités a faire évacuer la ville de Goma vers Sake, Rutshuru, Minova, Bukavu et même au Rwanda voisin pour son abri.

- Publicité-

Finalement rien de grave (nouvelle éruption), n’a plus eu lieu. Le magma annoncé sous la zone urbaine de Goma, par les expert de l’Observatoire Volcanologique a fini par se solidifier. Deux semaines après , soit depuis le 8 juin dernier, les autorités ont annoncé le retour sur Goma des populations déplacées. Mais depuis le jour de l’éruption jusqu’au jour du retour de la population, plusieurs cas malheureux ont été dénoncés. La population abandonnée aux lieux de refuge, sans eaux, nourritures, ni médicaments et même sans sites d’hébergement. 

Linda Light fait partie de ceux qui avaient évacué vers Bukavu. Artiste musicienne et passionnée du Slam, de son lieu de refuge, elle a été inspirée et a sorti « coulée d’espoir ». 

le cover de la chanson

Dans cet article, ICIKIVU.COM vous amène dans les méandres de cette chanson qui illustre l’image de l’éruption volcanique Nyiragongo d’une part et  la « résilience » du peuple gomatracien d’une autre. 

« J’ai écris ce titre en étant réfugiée à Bukavu (dans le Sud-Kivu Ndlr) après évacuation avec toute ma famille » nous a-t-elle dit.

« le vrai but était, graver l’histoire d’une éruption brusque qui était censée être surveillée par des spécialistes, mais aussi raconter à ceux qui ne l’ont pas vécu sur place comme je le cite dans une partie » explique Linda en exclusivité avec ICIKIVU. 

Linda et la revivance de l’éruption Nyiragongo

« kwa ku elezwa Kuna uongo » dit-on, « uya ishi uya pate kwa ukweli« , peut on attendre de ce morceau. Une phrase en Kishwahili qui veut expliquer à ceux qui n’ont pas vécu ce moment qu’ils peuvent être trompés et sortir du fait.

La Lucha, Goma actif, festival amani, des heros pour le peuple abandonné

« J’ai aussi été touchée par ces braves gens, et ces organismes humanitaires qui n’ont pas baissé les bras , mais ces sont donnés corps et âmes pour la survie de sa population.  Amani festival, Goma actif, kopax , save the Congo , la Lucha , mnkf ) …et tout ces jeunes volontaires », indique Linda Light.

« Déçu par nos médias, nos gouvernants, j’ai voulu rendre hommage à tous ces héros. GOMA a survi. Et l’histoire reste gravée à partir de cette chanson » conclut-elle face aux fausses alertes lancées par des autorités, relayées même par des médias sérieux et qui plongeaient de plus en plus la population dans l’incertitude. 

Voici le lien qui mène vers cette chanson que vous pouvez découvrir en intégralité. 

Merveilles Kiro

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU