l'info en continu

Explosion des bombes artisanales à Beni: le gouvernement annonce des check-points musclés

- Publicité-

Après une série d’explosion des bombes artisanales en pleine ville de Beni, au Nord-Kivu, les mesures sécuritaires viennent d’être renforcées, renseigne le gouvernement congolais.

Via Twitter, le ministère national de la communication et médias, a annoncé que dès le soir, un Couvre-feu a été décrété de 21h00 à 5h00. « Des check-points musclés sont aussi opérationnels pour un contrôle étroit des mouvements des personnes et des biens. » indiquent les autorités congolaises.

- Publicité-

« l’objectif est de traquer les ennemis du peuple » rassurent-elles.

À Beni, une deuxième explosion d’une bombe artisanale a été signalée le soir du dimanche 27 Juin. D’après le gouvernement, le kamikaze voulait se faire exploser dans un bar très fréquenté «le Troc», vers le rond-point Nyamwisi. La ceinture a été amorcée précocement et l’explosion a eu lieu avant qu’il n’atteigne la cible.

« Le kamikaze porteur de la bombe artisanale est décédé sur le coup de l’explosion. Sa Motorola a été récupérée par les forces loyalistes. Un suspect appréhendé est en train de passer sous interrogatoire. Et des enquêtes approfondies se poursuivent. » ajoute-t-on.

Signalons que tôt, dans la matinée du même dimanche, une explosion en bombe artisanale a été enregistrée dans une église catholique au quartier Butsili. Deux fidèles en pleine dévotion ont été grièvement blessées. Les autorités congolaises pointent de doigt accusateur les terroristes ADF, actifs dans la région.

Serge SINDANI

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU