l'info en continu

Bunia: Serge Karba, Journaliste de la RTNC, contraint « à la clandestinité suite aux menaces de mort »

- Publicité-

Serge Karba Atwoki, chef des services Radio-TV à la chaîne publique RTNC/Ituri est victime de menaces allant même dans le sens de lui coûter la vie. Selon ce journaliste qui s’est confié à ICI KIVU, la diffusion d’un reportage sur le dossier d’emplacement de l’Université de Bunia (UNIBU) en plein centre-ville est au cœur de la polémique.

Vendredi 09 Juillet 2021, quelques étudiants ont manifesté leurs préoccupations de voir la concession de Tsere abriter des auditoires et autres constructions dignes d’une Université Publique. Selon eux, raconte Serge Karba, l’emplacement de l’UNIBU au centre-ville ne répond pas aux conditions requises pour la bonne transmission de connaissances.

- Publicité-

« Le centre-ville de Bunia avec le vacarme par-ci par-là n’est pas vraiment un lieu propice pour l’enseignement. Que la concession de Tsere soit mise en valeur. » ont-ils souligné dans un Vox Pop réalisé et diffusé par la RTNC/Ituri.

Cette information a créé de vives réactions dans le chef de certaines autorités académiques et quelques étudiants. Ces derniers ont attaqué les installations de la RTNC à Bunia. Pourtant, la RTNC a tenté reçevoir leurs versions de fait. « Notre rédaction a essayé de joindre les autorités académiques de cette institution mais sans succès. Toutefois, la RTNC était disposée à reçevoir d’autres versions complémentaires liés à ce dossier pour édifier l’opinion. » regrette le chef des services Radio-TV à la RTNC/Ituri.

Suite à ce dossier, Serge Karba est poussé à la clandestinité. Des menaces lui sont proférées de partout. « Un OPJ m’a dit verbalement de se présenter dans son bureau ce lundi mais j’ai refusé, car je dois avoir l’invitation écrite ou une convocation officielle. Il promet de me contraindre par corps. C’était au site de la RTNC en présence de certains journalistes et du responsable de la RTNC/Ituri. Pour moi, je trouve qu’il est déjà manipulé, car un OPJ officiel et professionnel ne peut pas agir de la sorte. Entre-temps certains étudiants de l’UNIBU me promettent la mort. Donc, Je suis en insécurité. » lance-t-il sur ICI KIVU.COM

Et d’indiquer : « La presse est indépendante. S’il y a des considérations des manipulations politiques dans ce dossier, ça n’engage pas le journaliste. Moi, je me limite à l’information publiée. J’ai été invité par ces étudiants pour recueillir leurs doléances à l’hôtel Musco et c’est mon devoir de chercher les informations et de les diffuser. La loi est là. Je ne vais pas céder aux intimidations. Celui qui a sa version de fait, je suis prêt à lui tendre le micro selon les règles d’art. Ceux qui me menacent doivent s’attendre à des poursuites judiciaires. »

Il sied cependant de noter qu’après vérification, des dégâts matériels n’ont pas été enregistré au site de la RTNC/Bunia après l’attaque de ses installations. L’intervention des éléments de la Police de la Commune de Mbunya, voisins du site, avait été remarquée. Ces agents de l’ordre ont arrêté puis relâché trois étudiants qui lançaient des projectiles sur la toiture de la chaîne nationale à Bunia.

Serge SINDANI

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU