l'info en continu

Nord-Kivu : 60 000 personnes ont abandonné leurs habitations suite aux violences armées à Masisi (OCHA)

- Publicité-

60 000 personnes ont dû quitter leurs maisons dans le Masisi depuis fin Mai dernier suite aux violences armées répétées dans ce territoire du NordKivu, dénonce le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA-RDC).

À en croire ce département des Nations Unies, « la majorité vit dans des conditions difficiles, notamment dans des écoles, des églises et autres lieux de fortune.»

- Publicité-

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires indique que les acteurs humanitaires ont commencé à « leur fournir une aide d’urgence, notamment de la nourriture, de l’eau, des articles ménagers et des soins de santé. Mais des nouveaux déplacés continuent d’arriver ».

L’OCHA évalue à plus de 7 500 personnes qui ont urgemment besoin d’abris.

Plusieurs centaines d’éléments de l’Alliance de patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) se sont rendus en juillet dernier aux forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) avec leurs armes, tout calibre confondu, dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu). Cela fait suite à la pression de l’armée depuis le lancement de l’État de siège.

Merveille KIRO

- Publicité -

Laisser un commentaire

EN CONTINU